UPRA Aubrac

La qualité de Vie

Conjuguer qualité de vie et rentabilité n’est pas toujours simple pour un éleveur aujourd’hui. Les modifications sociétales dues aux aménagements du temps de travail ont bien souvent laissé en marge le monde agricole. Quant aux conjoints, ils ne sont plus, comme par le passé, présents sur l’exploitation mais travaillent souvent à l’extérieur. Bien des éleveurs sont ainsi confrontés à un manque de disponibilité pour profiter du temps libre en famille.
La race Aubrac, de part sa facilité d’élevage, permet aux éleveurs d’adapter leur temps de travail de façon plus souple, en accord avec la société d’aujourd’hui. Longévité, rusticité, performances et facilité pour la reproduction sont autant d’atouts qui se traduisent au quotidien par un meilleur confort de travail. Un vêlage facile c’est une nuit plus longue. Un troupeau autonome c’est aussi plus de temps libre.

 

Les éleveurs témoignent : CAUSSE-CAYREL-CHASSANY-LAPORTE

 

La rusticité

L’Aubrac est d’abord une race naturelle en phase avec les cycles de la nature. Dans son berceau, l’été elle pâture sur les plateaux de l’Aubrac (altitude moyenne de 1100 m.), l’hiver elle mange le foin de l’exploitation à la ferme. Alimentation naturelle, élevage qui respecte les cycles naturels de l’animal et son bien-être : l’Aubrac est en parfaite adéquation avec les attentes des consommateurs. Sa rusticité fait qu’elle se contente de nourriture rudimentaire et son adaptabilité lui permet de supporter des conditions climatiques extrêmes. C’est également une vache qui ne craint pas de marcher : la transhumance (migration annuelle des troupeaux vers les terres d’altitude) est toujours une pratique d’élevage d’actualité en Aubrac. C’est une race polyvalente qui peut s’adapter à différentes conduites d’élevage.

 

Les éleveurs témoignent : CHASSALY-CROZAT

 

Parmi les autres grandes qualités de la race, on ne peut manquer d’évoquer sa souplesse d’utilisation quel que soit le milieu et bien évidemment son efficacité en utilisation en croisement avec un taureau de race à viande spécialisée.

 
 

Adaptabilité géographique

L’Aubrac est rentable dans tous les milieux
L’Aubrac est la race qui satisfait le mieux l’exigence de rusticité.
Elle se maintient et assure un revenu quelles que soient les conditions de milieu et les contraintes climatiques.

 

Zone humide et chaude1. Zone humide et chaude

Exemple : Guyane française

Plusieurs centaines de femelles AUBRAC ont été importées il y a plusieurs années en même temps que trois autres races françaises.

Seule l’AUBRAC s’est montré rentable.

 

Zone de moyenne montagne2. Zone de moyenne montagne

Exemple : Plateau de l’Aubrac

L’essentiel du cheptel AUBRAC est élevé dans le milieu d’origine qui a forgé et façonné au fil du temps toute la robustesse et la noblesse légendaires de la vache AUBRAC.

 

Zone de haute montagne3. Zone de haute montagne

Exemple : Pyrénées, Hautes-Alpes

La race a su faire ses preuves sur les territoires de Haute-Montagne (2000 m d’altitude) grâce à son aptitude à la marche, son potentiel d’allaitement et sa capacité à trouver sa nourriture dans le milieu naturel.

 

Zone aride4. Zone aride

Exemple : garrigue du sud-est, Landes

Plusieurs cheptels se sont montés dans les parcours incultes laissés à la broussaille (Aude, Hérault, Landes…). La nécessité de se déplacer sans cesse pour trouver sa pitance et son eau sur une terre dure et accidentée dans la chaleur étouffante et le vent en permanence a révélé la formidable résistance de la vache AUBRAC ainsi que ses exceptionnelles performances maternelles et de reproduction.

 

Zone tempérée très humide5. Zone tempérée très humide

Exemples : terrains marécageux de parcs régionaux de l’ouest de la France, Irlande, Angleterre

Plusieurs structures chargées de la préservation de zones naturelles protégées ont choisi avec succès l’implantation de l’AUBRAC dans leurs terres indélicates délaissées et abandonnées par toutes les autres races. Conduites en systèmes allaitants extensifs, les vaches AUBRAC assurent une rentabilité défiant toute concurrence.

 

Zone riche de vallées6. Zone riche de vallées

Exemples : vallée du Lot, Allemagne (Hambourg), Italie (plaine du Pô)

Le prolongement de la montagne AUBRAC vers le sud se situe en pays de plaines très riches où l’on trouve de nombreux élevages AUBRAC. Les troupeaux AUBRAC valorisent pleinement les terres à haut potentiel agronomique grâce à la précocité, la conformation et la croissance impressionnantes des animaux croisés Charolais x Aubrac. Ils sont principalement destinés à la production de broutards, reports ou bourrets.

 
 

Le croisement

Le croisementLes croisés Charolais x Aubrac représentent près de 40% des animaux produits dans les étables Aubrac. Dans les élevages inscrits, le croisement est aussi régulièrement pratiqué.

C’est un atout incomparable pour la race Aubrac car le croisement permet d’exploiter au mieux les vaches les moins bonnes dont les produits ne sont pas à garder pour l’élevage. Dans les élevages inscrits, ce taux varie légèrement suivant les années.

Depuis la campagne 1998, environ ¼ des vaches inscrites sont conduites en croisement Charolais, taux qui dépassait 30 % avant 1996 et qui était descendu ensuite en 1996 et 1997 à près de 20 %.

 

UPRA AUBRAC - 2, rue Pasteur 12000 RODEZ
Tél. 05 65 68 57 90 - Fax 05 65 73 15 61 - union-aubrac@arsoe-soual.com

Race AubracUnion Aubrac